h1

Le hockey pour les filles: 100% Québécois

avril 3, 2009

MTL 5 @ NYI 1 (On est au 7ième rang,  ça donne le vertige, tellement c’est haut!)

Québécois

 

La phrase Ça prend plus de Québécois chez le Canadiens, est entendue presque aussi souvent dans le milieu du commentaire sportif que la phrase Je vais donner un bon show pis je vais jouer stratégique l’est à Loftstory

Je hais cet argument «Québécois», complètement passiéiste, démagogue et déconnecté de la réalité.

Cet extrait audio (cliquez ici) tiré de l’émission Vous ètes ici illustre bien l’idée. Bijou de cynisme.

Au fond, c’est pas fou: pour gagner, ça prend pas tant des Québécois, que des pareils. La preuve? Détroit a gagné la Coupe, avec un club de Scandinaves. 

Fermez vos yeux et rêvez, un instant… Imaginez, gagner la Coupe avec juste des Tremblay…

Le hockey pour les filles en profite pour souligner que Radio-Canada a annoncé la semaine dernière des coupures sévères entraînant en outre, la fin des excellentes et dégentées émissions de radio VOUS ÈTES ICI et MACADAM TRIBUS. C’est grave et ça laisse un trou béant dans les soirées radio-canadienne, un peu comme la perte de Streit à la ligne bleu, sans l’arrivée de Schneider. 

Publicités

9 commentaires

  1. Vous remarquerez que la plupart des defenseurs de la représentativité francophone au sein de la Sainte-Flanelle sont des croulants. Je sais de quoi je parle, j’arrive moi-même au demi-siècle et j’ai commencé à écouter le hockey avec Béliveau, Cournoyer et Laperièrre. Ce qui arrive, c’est que Réjean Tremblay et ses semblables sont nostalgiques du bon vieux temps de Ti-Guy Lafleur, voire de la ligue à six clubs. Parce-que ça leurt rappelle l’époque où ils étaient jeunes et fringants. « Dans mon temps, c’tait pas pareil! ». Alors ne vous en faites pas, quand vous en arriverez là, vous verrez des gens de votre génération dire des trucs similaires sur d’autres sujets. En attendant, comment on dit ça « Go Habs Go » en mandarin?

    PS: Demain, il faut planter les Leafs


  2. Contente de voir que je ne suis pas la seule à avoir cette opinion!
    Entre avoir une équipe remplie de québécois et une équipe qui nous offre un défilé sur Ste-Catherine, en plein mois chaud et humide de juillet, le choix est simple…
    Ça recoupe bien les discussions entourant le successeur de Guy Carbonneau « Ex-joueur-du-CH-qui-l’a-tatoué-sur-le-coeur-qui-parle-français-et-qui-est-québécois » 😉
    J’en profite pour vous féliciter pour ce petit délice: Le hockey pour les filles est merveilleux! 🙂


  3. J’opine dans le même sens que toi pour les joueurs francophones. Le hockey est rendu international et nous devons repêcher les meilleurs joueurs peu importe leur langue.

    C’est rassurant de voir Gainey en arrière du banc. On dirait qu’il est le père des joueurs. Et ses « enfants » écoutent religieusement ce qu’il leur dit de faire 🙂

    Le CH s’est redressé et devrait maintenant faire les séries. Ça sera la frénésie dans la ville dans une dizaine de jours…


  4. Le plus beau but en tirs de barrage est à cette adresse : http://www.habsinsideout.com/

    Incroyable, subtil et créatif.


  5. Totalement en désaccord avec toi la dessus! Le CH pourrait profiter d’un avantage sur toutes les autres équipes de la LNH: Us against them. Mais il ne le fait plus.

    Un Québécois portant le chandail du CH, c’est une combinaison un peu spéciale, un genre de connection presque magique. Tout d’un coup, les séries arrivent et les Brunet, Brisebois, Daigneault, Lefebvre en donnent beaucoup plus que ce qu’on croirait possible car ils connaissent toute la gimmick de québécois tricolore, ils sont au fait de toute la dynastie du CH et de ce que ca représente pour la communauté. Communauté qu’ils doivent de plus rencontrer tout au long de l’été.

    Et pour mademoiselle Joanie qui préfère avoir un club qui gagne la Coupe plutot qu’une équipe de Québécois, n’a-t-elle pas remarqué que l’un ne va pas sans l’autre? Le CH n’a JAMAIS remporté le championnat avec moins de 8 joueurs québécois dans ses rangs, et dans l’histoire récente, on peut même parler de 10 joueurs minimum.

    Mais le monde sont tannés d’encourager les québécois et ne veulent plus un club représentatif, ca fait qu’essayons donc de gagner avec des Bélarusses et autres Finlandais qui ont aucune maudite idée de ce qu’est le CH. Dans le fond, quand on regarde les 15 dernières années, on est souvent passé proche de gagner avec un tel alignement…


  6. Je réagis avec retard à cet article, mais c’est pas grave, j’espère que tu verras quand même mon commentaire.

    Je suis vraiment content de lire cet article. En tant que fan européen du CH, je dois dire que je suis pas mal exaspéré par ces vieux arguments ressortis à tout bout de champ pour critiquer les joueurs européens. Et cette discussion se complique encore à Montréal, puisqu’il faut y ajouter le débat sur les joueurs francophones.

    C’est vrai qu’un joueur local, ça fait plaisir au public, ça augmente le sentiment de proximité des partisans avec leur équipe, et c’est donc clairement un bonus d’en avoir quelques uns. Mais de là à en faire le critère prioritaire de recrutement des joueurs (ou des entraineurs), je trouve ça complètement absurde et improductif. Pourquoi se priver du talent de joueurs sous prétexte qu’ils sont Biélorusses ou Tchèques, et pas Québécois? Ca n’a aucun sens.

    Les arguments développés par le commentaire précédent de Fred P. sont les mêmes que l’on entend à chaque fois. J’ai réagi il y a quelques temps sur mon blog à un article qui développait le même genre de discours que Fred P. Si ça vous intéresse, vous pouvez lire ça en cliquant ici.

    J’aime vraiment ton blog, Miss Miller, bravo!


  7. Je réagis avec retard à cet article, mais c’est pas grave, j’espère que tu verras quand même mon commentaire.

    Je suis vraiment content de lire cet article. En tant que fan européen du CH, je dois dire que je suis pas mal exaspéré par ces vieux arguments ressortis à tout bout de champ pour critiquer les joueurs européens. Et cette discussion se complique encore à Montréal, puisqu’il faut y ajouter le débat sur les joueurs francophones.

    C’est vrai qu’un joueur local, ça fait plaisir au public, ça augmente le sentiment de proximité des partisans avec leur équipe, et c’est donc clairement un bonus d’en avoir quelques uns. Mais de là à en faire le critère prioritaire de recrutement des joueurs (ou des entraineurs), je trouve ça complètement absurde et improductif. Pourquoi se priver du talent de joueurs sous prétexte qu’ils sont Biélorusses ou Tchèques, et pas Québécois? Ca n’a aucun sens.

    Les arguments développés par le commentaire précédent de Fred P. sont les mêmes que l’on entend à chaque fois. J’ai réagi il y a quelques temps sur mon blog à un article qui développait le même genre de discours que Fred P. Si ça vous intéresse, vous pouvez lire ça en cliquant ici.

    J’aime vraiment ton blog, Miss Miller, bravo!


  8. oups, désolé d’avoir posté 2 fois la même chose!


  9. Il faut comprendre la nostalgie des Cournoyer, Jacques Lemaire, Lafleur et cie comme une nostalgie du temps où le Canadien remportait souvent la coupe. Il faut se rappeler aussi des noms à consonnance moins française: Gretsky, Shut… Le petit côté patriotique n’exclut pas l’amour d’autres noms. Les plus âgés ont vu les changements se faire, le hockey se transformer, et Montréal passer des années sans remporter de victoires décisives. L’an passé, les Canadiens ont perdu aux mains des Bruins de Boston, ils avaient repris beaucoup de poil de la bête et Kovalev a été le héros de plusieurs. Cette année, il était avec les Sénateurs et je viens de voir le match où cette équipe a battu le Canadien à 3 contre un, grâce à de bonnes manoeuvres du fameux Kovalev. S’il était resté au sein des Canadiens, qui aurait gagné? On peut se le demander. Du temps de mon père, les équipes étaient plus stables. Depuis la mondialisation, les territoires varient et le public choisit ses fidélités: certains préféreront suivre un joueur dans son parcours migratoire plutôt qu’une équipe: plusieurs de mes connaissances ont ainsi pris pour l’Avalanche tant que Patrick Roy en a gardé les buts.



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :