h1

Le hockey pour les filles: Politique, Stampede et pizzas pochettes

décembre 10, 2008

Par Miss Miller
Calgary à Montréal

De deux choses l’une:
C’était laundry day.
Ou bien c’est juste que les fans de hockey n’ont pas d’chars.

Ça se passé un dimanche, soir sacré du pas de hockey. Lorent, avait choisi le soir exprès, sur le calendrier du CH que je lui ai donné.  Si c’est pas un carré rouge, si c’est pas un carré bleu et que c’est donc, un carré blanc… je suis wide avalaible pour me faire faire la cuisine. Plus tard, mon galant ami Lorent me ramèna au métro Pie-IX exactement à l’heure de la fin Coupe Grey…

Ça m’a scié.

Des Jersey. Hockey. Partout.
C’est pas le Superbowl Canayien, ce soir? Des Flanelles, bien sûr, à la tonne mais des Oilers aussi, des Flames, par troupeaux, le long de la rampe.

Il y en a un, un saoul de gars avec chandail d’Edmonton, qui me hey-yo-speak-english? Sure, body! Speak drunk English as well… Les gars, sympas me demandent si j’ai envie de me jeter devant le métro pour fêter la chute des Alouettes. Je réponds que bon, j’aime bien Étienne Bou le football mais qu’on en a déjà plein les bras avec les défaites du Canadien, complet, no vacancy. Il n’en demandait pas tant! Flames ou Oilers, qu’il me demande.
Le fait qu’ils soient 8 me sembla une excellente raison pour prendre pour Edmonton. Ils ont bien tenté de me faire rire des porteurs d’Iginla et autres chandails numéros Phaneuf, à côté de nous, je n’ai pas mordu.

Oilers ou Flames?
Yankee ou Mets?
Nordiques ou Canadiens?
Michael Jackson ou Boy Georges, ça c’était une vraie question…
Wayne Gretzky.

Pourtant, j’ai vécu à Calgary.

M’y suis fait une tonne d’amis, des gens incroyables, j’y ai encore de la famille. Le Nightgallery est MON bar. Suis allée au Stampede. J’y ai dansé le two steps sur du Garth Brook dans un beergarden, chapeaux de cowboy included, my friend! Il y a des photos, qui témoignent de ça, cachées loin loin. Ou c’est leur bouffe qui pousse dans des boites de carton…

D’habitude, des choses comme ça, ça rend solidaire envers l’endroit. Et ben non. Je sais pas, ces temps-ci, en situation coalitionnelle, j’ai pas trop envie de me faire un t-shirt Calgary.

***

Étonnamment, si j’avais un trait d’union culturel, un seul exemple vraiment honnête pour exprimer, je sais pas, à un Turc mettons, que je suis Canadienne, coast to coast, ce serait sans équivoque le hockey.

Sport national.

Sinon, juste l’idée des pizzas-pochettes me donne des pulsions nationalistes.

Ce soir, ça se joue on the rink. Un enjeu un peu plus grand… La glace est un espace a-géographie, a-politique. Qu’on joue Nord-Sud ou qu’on joue Est-Ouest. Un espace hors du temps, même, où il est permis de se haïr et de le faire juste parce que.

Le hockey pour les filles
est une chronique mon amie Mimi. Un peu comme moi, quand même , ils sont plus hockey que cuisine, finalement…

Publicités

One comment

  1. Il parait que.
    Le Nightgallery est fermé .
    Ok, on se sépare!



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :