Archive for juin 2008

h1

Le hockey pour les filles: Se magasiner un sport de rechange.

juin 12, 2008

Post playoffs

par Miss Miller

Dans une série télé que j’ai vue deux-trois, mettons 100 fois depuis ’86 ça fini souvent par un grand tour de patinoire sur un fond de guitare-piano. Now the moment has come, take the place in the sun...Et puis, Coupe Stanley. Impossible de se tanner; c’est encore meilleur depuis que ça a mal vieilli!
J’imagine que c’est de là que me venait l’idée que lorsque la Coupe est remportée, les joueurs de l’équipe gagnante mettent des calottes ET font le tour de la patinoire pendant que les gens crient… Ça ou les temps ont changés…. Mercredi soir, assez tard, grosse dose de lucidité. À part la Coupe… Pas de cris, pas tour de la patinoire (un aller-retour ligne bleue-ligne pointillée rouge, ça ne compte pas) et même pas vraiment de calotte parce que les joueurs ont les cheveux trop longs, je suppose.
(J’en profite pour me taper sur l’épaule avec un peu de satisfaction. La moitié de ma prédiction sur le récipiendaire du C. Smythe s’est révélée exacte…. Je me cite: le prochain C.S. sera Luongo ET aura besoin d’une coiffeuse. Bon finalement il s’appelle Zetterberg, mais on se badrera pas avec des détails. Gros besoin de coiffeuse, ici).

Après l’entrevue avec le charmant ailier ci-haut mentionné, j’ai fermée ma tivision.

Il y a eu un son bizarre dans le salon. Comme un biii, un wuuu, un… un silence en fait. Le son de la fin de la saison. Un vide, en tout cas.
La vie n’étant pas strictement ingrate, Islands a choisi ce moment pour sortir son 2ième album, mais, vraiment, rien n’y fait, même le son de l’aspirateur n’arrive pas à enterré le son de la saison-morte.

Ça va prendre… un rebound. J’vois pas d’autre chose. Et, suite au dépôt du rapport de mes experts qui se sont penchés sur la question, Montréal offre 2 choix: (attation, ça fesse, les dépôts de rapport) Le football et le footboll. Ya baby!

Le foot, bon, c’est non. Ça fait 12 Superbowl en ligne qu’un gars s’essaie: bon, c’est pas compliqué, t’as 4 essaies pour faire 10 verges…. Rien à faire, mon cerveau est incapable d’assimiler la suite, bloquée-là. J’ai coulé ma maternelle du foot. Et vous me dites que le celui du Canada, il a pas les mêmes règles…Ok bye… Perdre les services de leur très télévisuel maraudeur aux mains des Jets, c’était rien pour aider…(En fait la seule chose que j’aime vraiment du foot, c’est de le mettre en background quand je fais de la peinture. À essayer à la maison, avec ou sans supervision.)

L’autre foot, alors? Plus mieux. Il y a des buts, des lignes. Va vite, jeux de passes. Les joueurs ont l’air en bonne condition physique. Ils ont pas-de-casques et ils sont en SHORTS!!! Wouaw. Je m’apprêtais à passer à la caisse pour acheter mon nouveau sport préféré quand quelqu’un m’ a vendu l’punch: Impact, saison 2008= zéro but. Oups.

Plan C, ce week-end, la ville est noire et blanche, carreautée, drapée de flyers de la F1 et pleine de filles habillées avec pas de linge. T’aimes le hockey, tu dois aimer la course automobile, qu’on me demande, un soir de match, dans un bar, cet hiver…Ça m’a pris de court, j’ai…je…plus métro-kind-of-girl.

It’s a no way highway.
Comme une fille en peine d’amour au stade de c’était-quoi-donc-ses-défauts qui se fait offrir une blind-date.
Bah, ok, mais il est cute au moins?
Tu vas voir, il est tellement fin…
Ça mar-che-ra pas.

Fidèle, je fais mon X number one sur mon calendrier. Il reste 104 jours…

Le hockey pour les filles est une chronique pour Mimi, Mimi, heu oui, la F1, c’est considéré comme un sport, même si, vraiment, je ne vois ce qu’il y a de sportif à être assis dans un char qui va vite…Mais, ça, c’est mon préjugé J’attend avec impatience la F1 pour les filles pour me raviser.

Publicités
h1

Le hockey pour les filles: bouquet d’odeurs

juin 2, 2008

Avant la 3ième période de prolongation. Stanley Cup.

Par Miss Miller

L. a dit: plus ça sent dans l’vestiaire, plus ça’ a travaillé fort. Un devin.

Ça sent.

Ça sent la fatigue. Les joueurs sont rouges, la glace est molle. Les passes aussi. Tout comme les commentaires, mais ça… Ça sent la fatigue. En deuxième deuxième, j’ai les verres de contact flous, ne vois plus les numéros sur les jerseys, mets mes lunettes.. Assise dans le lit, en pyjama, pas capable d’éteindre. Je ne manquerai pas ça! Ça sent la fin. Mon chat Soufe ronfle. Les joueurs tombent de fatigue, leur temps de jeu est en Euro quand le huard va mal, multiplié par 2.5. Ça fait tellement beaucoup de minutes que sur le ET C’EST LE BUT, je fais une crise cardiaque. Claro.

00h43. Ça va finir 4-3.

____ Le hockey pour les filles est une chronique pour Mimi. Mimi, demain, ça va prendre un café format piscine hors-terre.