h1

Le hockey pour les filles : hairdo ou grande dépression…

avril 29, 2008

Playoffs – jour 20
Après 2 dégelées, avant la victoire
Par Miss Miller

On dirait qu’on a passé Hockeytown, ses banlieues et probablement le reste de tout le Canada au rouleau à gros poils. Avec de la peinture grise pas chère, je suppose, il y en a all over the place. Pire que gris, en fait. Il fait moyen, neutre, sale, moche. Le ciel est étouffant d’opacité. En retournant le carton de l’échantillon Sico, imprimé en lettres toutes aussi grises, il y aurait le nom de la couleur. Novembre.

Il fait tellement gris, soudainement, sur Montréal, que la morosité semble être un nouvel élément du tableau périodique composant l’oxygène. Deux défaites de suite et on oublie de se souvenir des belles choses, de profiter du moment.

Ou des plaisirs coupables. Et mon truc à moi, dans les playoffs, c’est… la question capillaire.

À l’aube de la vraie saison, les joueurs établissent des rituels. Signes de croix, tape aux chevilles, ordre d’entrée dans l’arène. Les joueurs ont tellement de codes, de fétiches, qu’on dirait un croisement entre une boutique X et un party d’anthropologues. Se faire pousser la barbe en est le chef de file, aussi classique que la robe noire ou Rubersoul des Beatles. Avec cette équipe dont la moyenne d’âge se situe au-dessous de notre glaciale température, j’imagine Sergei lever une main timide…’’C’est parce que moi, j’en ai pas, de barbe..’’

Solidaires, les Habs ont décidé de renouveler la tendance et passent à la tonte. Boule à zéro. Bra-vo! Et même si ceux qui venaient de se faire des mèches n’ont pas suivi, on sent l’idée du sacrifice.
Je trouve ça beau. La référence au guerrier qu’évoque la coupe Mohawk de Lapierre, Carey, Jaro et compagnie.
Et j’aime bien, la chevelure blonde de la coquette et têtue tête de Number 27, qui a cette année relevé le menton et décidé de jouer avec pas de casque. Une comète blonde?
Quand Latendresse se rase le crâne pour l’équipe, c’est du divertissement. Quand Koivu passe au rasoir, faisant du même coup clin d’œil à la tradition et pied-de-nez au cancer, je ne vois pas tant une coupe de cheveux qu’un homme qui se lève.
Je préfèrerais ne pas en voir 24, qui tombent.

Il fait triste, à Montréal, dans cette grisaille poste-défaite qui fait ressortir les mitaines et enlever les fanions. J’en ai marre de Philadelphie qui gagne nos matchs qu’on oublie d’aller chercher. Philly, ville de l’Amour Fraternel. Just fuckin’ kidding. Et just fuckin’ enough, la gentillesse. Ce soir, match pour hommes seulement.


____ Le hockey pour les filles est une chronique pour Mimi. En playoffs, Mimi, le hockey, c’est pas mal d’intimidation, d’intervention divine et gestion des poils. Le problème n’est pas tant dans le poil…

Publicités

15 commentaires

  1. Mon ami Alexis me disait que si je me touche ou que je touche un garçon, le CH perd. Je pratique donc l’abstinence complète depuis lundi soir, juré. Et je nous souhaite merde pour ce soir.


  2. Bonjour!
    Blogue toujours savoureux, mais encore plus aujourd’hui. C’est vrai que les coupes presque à blanc font un pied-de-nez à la tradition «néandertalienne» de la barbe longue. Et si le 74 n’en a pas, comment faire respecter la tradition?? Au moins, il a des cheveux à couper!

    Merci beaucoup et longue vie! GO HABS GO!!
    Katou


  3. Très beau blog comme d’habitude.
    merci!

    je predis 5-4 canadiens ce soir 😉


  4. D’accord pour la coupe de cheveux, le choix de gardiens …. en téko… peu importe notre alignement, notre stratégie, On est tu toussssse d’accord…. k’un peu de chance de notre bord, à soairre, ça se prendra drolement ben !
    Fa-ke, la CRAVATE de Carbo,c’est plus qu’un must.
    Prions le Seigneur,qu’on la retrouve en lieu sur, la cravate sacrée,ainsi que tous les bonnes HABitudeS de nos guerriers
    GoHabsGo
    Youwi


  5. Les Canadiens vont gagnés ce soir ils n’ont juste pas été chanceux l’autre match et les arbitres n’étaient pas pour eux.

    GO HABS GO CANADIEN


  6. Ouin! Lapierre, Latendresse et cie sont bons pour se raser le coco façon macho et se laisser pousser la barbe virile, mais dans les coins ils ne vont point. Seraient-ils un peu peureux nos valeureux? Ils n’aiment pas trop se frotter aux Flyers crottés. Ce soir Jaro. Ça passe ou ça casse? Réponse à 21h30.


  7. Halak…

    J’me croise les doigts…

    Ça risque fort bien de parler de chez vous pour Mimi en fin de semaine 😉


  8. La coupe de série a l’avantage de nous priver de la brosse à bécosse qui ornait le crâne de Guillaume. Et Halak, qui officie ce soir, qu’a-t-il fait de spécial au plan capillaire pour qu’on puisse justifier ce choix? Questions, tant de questions…Ce soir, on ne les bat pas, on les plante! Go Habs Go!


  9. Bon ben finalement on les a pas plantés…Bonne nuit à tous.


  10. Ouchh on en a mangé toute une ….

    Malgré les beaux yeux de Bégin, hier je l’aurais bien mordu au sang …. !!!

    Faut garder espoir jusqu’à la fin

    GO HABS GO !!!


  11. Biron, Bégin, une maudite chance qu’ils ont de beaux yeux. Sélection naturelle oblige…


  12. Fudge! Née le même jour que Umberger en plusse! Pas en 1982 comme le sale toujours?!?!
    😉


  13. Réponse à Thierry, 30 ans, 1978, je ne suis donc pas avec l’ennemi.
    10 ans, 3 mai, ça va prendre une vistoire de 3-0 des CH!


  14. Jpense tu voulais dire 30 ans, 3 mai… parce que sinon, pour 10 ans, tu bloggues bien… hahaha


  15. ouaip| Merci Cat.



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :