h1

Le hockey pour les filles : Soirée du hockey ou laundry day.

avril 19, 2008

Playoffs – jour 11
Par Miss Miller

C’est un entendant mes livres de recettes se lancer en bas de leur tablette, dans une tentative désespérée pour attirer mon attention, je suppose, que j’ai eu une prise de conscience.

Regard circulaire dans mon appart. Signes apparents de playoffs, ici.

Mes plantes sont en dépression ou en grève du zel (j’connais pas ça, les plantes).
Dans la cuisine, il y a une pandémie de vaisselle sale.
Ma garde-robe a migré sur le tapis de ma chambre.
Découragée, j’ai enfilé mon dernier t-shirt, celui qui, avant le crash boursier, celui de 1929, je veux dire, était jaune et blanc et qui est maintenant…comme beige-brun-gris-blanc, mais en même temps.
(Mimi, sur la une, fait dire que ça s’appelle taupe. )

Il-faut-teeeeeeellement-que-je-fasse-du-ménage.

En route vers le placard, j’ai croisé le remote, ouvert RDS : Capitals-Flyers.
Christooooooo!
(Mon chat Souffe, sur la deux, me fait dire que les bonhommes qui bougent, ils ne m’entendent pas.)

J’ai envoyé en texto à ma conscience : come on, c’est pas tous les jours les séries.
Texto de ma conscience : depuis 10 jours, heeee oui!
J’ai fermé cellulaire et conscience et j’ai regardé la troisième.

Pour les ceux qui ne sont pas hockey, Sex & the city, the movie est bientôt en salle et il y a une excellente expo d’installation video à la SAT. Mais à voir la fièvre envelopper la ville en concurrante crédible au smog, c’est à se demander s’il en reste?

Mourad, mon chauffeur de taxi préféré et moi, on jasait sport, cette semaine, coin Rachel et Parthenais. Bah, tu sais moi, je viens d’Algérie alors je suis plutôt foot, qui me dit. Et comme moi, je suis juste assez foot pour savoir que notre équipe, c’est pas les Alouettes, c’est l’Impact, et que Mourad est galant, on a parlé CH. Et ses mots me sont restés en tête.

Il a dit 15 ans…
Il a dit neige…
Et, Mourad a dit nous…

C’est ça qui se passe, à Montréal Ciudad. C’est comme si la guigne des 15 dernières années avait fondu en même temps que le contenu des 800 dépotoirs à neige de la ville.
La victoire, c’est inclusif. Tout le monde se sent CH. Canadiennement Hockey. Quand ma Française de voisine vient tapocher dans ma vitre après une victoire, je nous sens nous. Et je me sens chez moi.

À Montréal, Québec, Canada, tous les autobus, le 24 comme le 97, affichent des encouragements au Canadien au lieu de titrer la destination. Depuis 10 jours, on s’en va tous à GO HABS GO.

Terminus, les Ours.
C’est le temps d’aller en deuxième ronde.
Sinon demain, je porterai mon t-shirt Laundry day.


____ Le hockey pour les filles est une chronique pour Mimi Ouimet, Mimi, t’es mieux de patiner vite, parce que ma Mimi à moi, elle parle maintenant hockey very well.

Publicités

7 commentaires

  1. salut!

    bien intéressant blog… Ta mimi à toi, est-ce que c’est la même que la journaliste de la Presse avec qui Pat Légacé s’explique au sujet du hockey?

    go habs go en direct de Vancouver!


  2. Réponse à François:

    Non, P. Lagacé et moi, on n’a pas la même Mimi. Quand il appelle Michèle Ouimet Mimi, c’est un clin d’oeil à ma Mimi à moi. Elle a même un nom de famille, Mimi, dans la vraie vie, mais c’est un secret.


  3. Miss Miller!

    Est-ce qu’on traverse Boston ce soir, ou doit-on envisager de récurer le BBQ en prévision d’un été hâtif?

    J’aimerais bien vos prédictions à ce sujet

    Pierre



  4. Bon… Kapitaine a bien fait, mais la magie n’opère plus… C’est le temps d’aller à St-Anne faire une tite prière et allumé un lampion! 5-4 B’s Dammit!!!


  5. Merci pour ton blog… je me suis updaté sur le hockey pour les filles pendant que j’étais à Vancouver et que… merde, y’a pas de « nous » là bas ! Et j’ai même réussi à impressionner ma « date » hier avec mes GRANDES connaissances céachiennes (« date » pour qui j’ai payé le 3$ que RDS charge pour écouter la game en streaming… Je suis TELLEMENT la date idéale…)


  6. Chère Miss Miller, je te dis que ça volait pas haut sur la rue Rachel hier. Que de frustration et de bière qui r’vole en direction de la tv. Tous ça agrémenté d’une coloc qui pète sa coche. Il va bel et bien faloir qu’on récure nos barbecs lindi.

    Advenant une défaite de nos pas-si-glorieux demain, quelle équipe aurait ta bénédiction?

    au plaisir

    renaud



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :